J’avais envie de partager mes états d’âme par rapport au fait que mes enfants grandissent dans un environnement bien différent de ce que nous avons connus, mon conjoint et moi.

Nous avons soupé avec des amis américains dernièrement et ils sont aussi « nouveaux » que nous en Californie. Malgré que la langue soit la même et qu’ils n’aient aucune complication technique (allo le VISA), leur mode de vie était très différent de celui qu’ils vivent ici. Le papa partage un peu la même idée que moi, c’est-à-dire « mes enfants vont grandir dans cet environnement qu’est Orange County ».

Mon conjoint est beaucoup plus calme de ce côté, mais moi, ça me tracasse parfois. Ça me dérange de penser que mes enfants n’auront pas le même background. J’ai grandi au Québec, comme une québécoise, avec mon background de québécoise. Mes filles sont québécoises, mais elles grandissent en Californie.

Parfois je voudrais retourner à Québec, faire passer le temps bien vite, qu’elles aient le même genre de vie que nous et revenir plus tard pour qu’elles aient un peu le même parcours de québécoises qui vivent à l’étranger… Un beau conte pour tous! 🙂

Je dois accepter que ce sera leur vie normale que d’être en Californie. Malgré qu’elles soient québécoises pure laine, leurs références vont être ici, leurs souvenirs de jeunesse, les amis, etc.

Pas que ça soit négatif de grandir où nous sommes, c’est une très belle ville, il y a des gens de partout, une exposition à plusieurs langues, mais ça m’agace un peu. OK, elles parlent anglais, ce qui ne serait probablement pas le cas si nous étions à Québec. MAIS, la lecture en français se porterait mieux!

Quand nous parlons de déménagement, ma fille me dit qu’elle retournera à Québec quand elle sera plus grande. Ça devrait peut-être suffire à me consoler 🙂

Je suppose qu’il faut simplement accepter notre choix et vivre avec tout ce que ça amène comme changement, positif ou négatif!