Vous me direz ici que je me contredis avec mon article traitant du tourisme que nous faisons dans notre « nouveau » pays 😉

Je voulais juste faire une nuance entre les vacances et le train train quotidien.

Oui, je vous jure que même s’il fait beau, un moment donné, on ne sait plus quoi cuisiner pour souper… Vous voyez ce que je veux dire? On n’est pas dans un Club med à l’année!

J’ai une amie qui m’a demandé si j’allais continuer d’aller dans le sud (nous sommes du type tout-inclus) malgré le fait que je déménage… dans le sud. J’avoue que moi aussi je me demandais si nos habitudes allaient changer.

Et bien je peux dire que non, nous sommes restés fidèles à nos habitudes. Le principe du tout-inclus, il ne vient pas avec l’achat de ma maison 🙂 J’ai aussi toujours le goût de voyager. Mes filles et mon chum aiment beaucoup voyager aussi, ça ne s’arrête pas même si nous demeurons ailleurs.

Ça me permet d’amener le point que certaines personnes trouvent étrange que nous voyagions. Je me base sur des commentaires que j’ai lus de d’autres expatriés, du type : « juste d’être en Californie, moi ça m’irait ».

Il y a tout un monde entre être en vacances et y vivre! Passer deux semaines en Californie pour des vacances, je ne contredirai personne, c’est le bonheur. Quand c’est ta vie à l’année, y’a d’énormes avantages, je ne contredirai personne là non plus, c’est pas pour rien qu’on est ici, MAIS, même s’il fait beau et qu’il y a des palmiers, quand tu aimes voyager, tu aimes toujours voyager. Échapper à la routine quotidienne du ménage, lavage, cuisine, etc., qu’on soit en Californie ou en Alaska, ça fait du bien à tout le monde! Voilà, j’ai craché le morceau! 😉

En lien avec la routine, je dois ajouter qu’ici, je suis à la maison. Je fais un peu de bénévolat, je fais de la photographie, j’écris mon blogue, je m’occupe des filles, je m’occupe de la maison, je cuisine beaucoup. Ça ressemble à une vie très remplie, mais je suis très souvent à la maison pour tout ça, c’est probablement pour ça que j’ai bien envie de sortir pour des vacances. Contrairement à une personne qui travaille 40h par semaine, elle apprécie ses deux journées de congé à la maison, mais moi mon travail, il est ici!

Au Québec, on est généralement plus joyeux quand il fait beau, avec raison parce que ça n’arrive pas 8 mois consécutifs… Mais c’est une autre nuance que j’aimerais apporter. Quand tu te sens loin de ton monde, quand tu ne vas pas bien, quand tu es fatigué, quand tu ne sais plus quoi faire, etc. qu’il fasse beau ou pas, ça reste la même chose. Je suis d’avis que c’est moins déprimant ici (si on pense juste à l’ensoleillement), mais on n’est pas automatiquement et obligatoirement top shape parce qu’il fait beau. C’est aussi tout le reste qui embellit notre vie (famille, amis, activités, sorties, bonne bouffe, etc.)

Pendant un bon bout de temps, on se sent plus en mode vacances parce que c’est un mode de vie qu’on avait au Québec, mais seulement pendant la période estivale, quand il faisait beau. Exactement comme des vacances dans le sud.

Après plus d’un an, la routine de la semaine prend un peu le dessus, mais il suffit de quelques jours de congé et ça sent les vacances… Les questions du genre : Est-ce qu’il va faire assez chaud? Est-ce qu’il va mouiller?, ça nous traverse l’esprit, quelques fois, en hiver! Oui, c’est un gros bonus! (C’est notre avis, soit celui d’un couple qui n’aime pas particulièrement l’hiver et le froid, vous l’aurez compris! hihi)

À bientôt!