Il y a quelques mois, (si je suis vraiment honnête, ça doit faire plutôt deux ans) une amie m’a demandé de donner mon avis sur les vêtements.

Quand je pense aux hivers du Québec, je pense aux bottes, aux mitaines, aux gants, à la tuque, au chapeau, à l’habit de neige, etc. Et oups, probablement une autre paire de mitaines pour finir la saison.

Ici, je pense seulement à maillot de bain et gougoune! Bon, j’exagère un peu, mais quand même, on n’est pas loin 🙂

Je me souviens, après 5-6 mois, les filles voyaient des maillots et me demandaient d’en acheter. Je disais « non les filles, on en a déjà 2, c’est assez ».

Je peux maintenant dire que c’est ma vieille habitude de Québec qui prenait le dessus. La situation était différente, et je dois dire que je ne suis pas une personne qui achète de tout pour « matcher » chaque sortie. En plus, si un maillot est trop grand, il faut miser juste pour la saison suivante, sinon, on passe droit et ça tombe directement dans le sac de vêtements à donner.

Maintenant, si je comptais les maillots achetés par année… Je ne sais pas si ça va en surprendre quelques-uns, mais on roule avec une moyenne de 10-12 annuellement. Et ça devient une nécessité si vous êtes un grand baigneur. Ils s’usent plus rapidement! Je n’en reviens pas d’avoir des maillots qui ont été portés par ma grande à Québec et qui sont encore tout neufs alors que ceux achetés ici sont irrécupérables.

Avec autant de temps passé à la piscine, je n’hésite plus à acheter des maillots quand ils sont jolis parce qu’ils font partie intégrante de la garde-robe maintenant. Que ce soit à la maison ou en vacances, ils ne restent pas dans le fond d’un tiroir. Si je compare avec l’habit de neige et les bottes d’hiver, mes quelques maillots en solde sont vite rentabilisés.

Parlant de vêtements, contrairement à ce qu’on pourrait penser, il y a un roulement semblable au Québec. Bon, il y a moins épais de tissus (quoi que…), mais avant notre départ, ma petite n’avait plus de sandale et c’était plutôt difficile d’en trouver à Québec, en décembre. Je me suis dit, bien naïvement : bah, je vais en acheter dès que nous serons en Californie. Ben non, les gens me disaient : « ben là, c’est l’hiver, le stock d’été va sortir vers le mois de mars ». Ben oui toi, présentement il fait 28 degrés, c’est vrai que la gougoune est une demande un peu exagérée 🙂

D’un autre point de vue, déjà au mois de juillet j’ai de beaux soldes sur les vêtements « d’été » que nous pourrons porter pas mal toute l’année.

Bon magasinage!